Le train n’a pas la seule vocation de mener d’un point à un autre ses usagers. Il offre aussi un espace de travail et de création d’une richesse insoupçonnée.

Voici plus de sept ans que je prends le train quotidiennement pour me rendre au travail. Comme la plupart des passagers de ma ligne, mon voyage était synonyme de lectures, de jeux, de pensées 💭 et parfois de repos. Suite à la création de mon site lesgoodnews, que je vous invite à découvrir, l’idée m’est venue d’utiliser mes deux heures de trajets pour alimenter celui-ci. En 2018, j’ai même profité de ces moments de calme pour rédiger mes premiers romans de la saga Markind. Je n’étais pas le seul à travailler de la sorte. J’ai pu observer bon nombre de voyageurs, tel d’infatigables travailleurs, remplir leur tableau Excel, répondre aux mails ou remplir consciencieusement leur agenda. J’ai donc rejoint la cohorte.

Un bureau sur rail

Un point important et crucial, mon train 🚊 n’est pas bondé et il m’est facile de pouvoir accéder à une place assise. En effet, la ligne que j’emprunte est bien dimensionnée pour son affluence. Du coup, pas de travail debout ni serré contre une vitre. Comble de bonheur, les nouvelles rames Alstom Regiolis proposent au niveau des sièges 💺 une prise électrique ⚡️. Je reconnais la chance de bénéficier de ce confort. Bien installé, l’iPad dans les mains ou en format paysage sur la tablette du siège, je pianote tout à mon aise un article, dont ce billet au passage. Un point appréciable est la vue. De mon bureau mobile, le paysage, les lumières ne cessent de changer. Cassant la monotonie, elles invitent à la réflexion. Du coup, les idées 💡 fleurissent enrichies de rencontres, de bribes de discussions entre voyageurs. Un bémol pour les hyper connectés, le réseau 3G ou 4G n’est pas disponible tout du long. Du coup, il faut repérer les endroits où l’on pourra faire des actions nécessitant Internet. Mais cela peut être positif, les distractions et notifications sont moins nombreuses et permettent une tranquillité et une concentration accrue.

Et si le train demain …

Autorisons-nous à rêver un peu. Et pourquoi pas des trains solaires, ou à hydrogène, peu polluants et bruyants pour remplacer les locomotives 🚂 diesel ⛽️ ? Ils pourraient aussi fournir une connexion WI-FI gratuite pour permettre d’éviter les zones blanches. Des zones de coworking pour travailler seul ou en équipe dans certaines rames sur des trajets assez longs. Des salons virtuels ou canaux de discussions entre voyageurs d’un même train. On pourrait voir dans le train un véritable espace de travail entre deux villes. Les voyageurs-travailleurs pourraient exercer leur métier la matinée et l’après-midi dans des wagons spécialisés. Prendre un repas ou assister à des réunions lors d’une escale. Cela pour le coût de leur abonnement de transports. Peut-être certaines de ces idées 💡 sont déjà présentes sur le rail français. Si d’ailleurs vous êtes au courant de l’une d’entre elles, n’hésitez pas à en faire part en commentaire.

Philippe Ruaudel

C'est avec plaisir que je partage avec vous ces coups de cœur en tant qu'auteur de ce blog.

À vous la parole

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.