Effet de mode ? Besoin réel ? Crise de la quarantaine ? Le fait est que j’ai rejoint, depuis peu, la communauté grandissante de jour en jour des utilisateurs de trottinettes 🛴 électriques ⚡️ .

En début d’année 2019, c’est, je l’avoue, sur un coup de tête que m’ait apparu plus que nécessaire de m’équiper de ce type d’engin . J’avais déjà, par le passé, envisagé l’acquisition d’un vélo ou d’un vélo à assistance électrique afin de parcourir les quelques kilomètres entre mon travail, la gare 🚉 et mon domicile 🏡. Plusieurs paramètres rentrent alors en ligne de compte pour réaliser son choix. Distance à parcourir, encombrement, commodités de transport, stationnement, équipement nécessaire, et bien d’autres points plus ou moins importants. Et là, la trottinette 🛴 électrique ⚡️ m’a paru LE moyen de transport répondant positivement la plupart de ces points. 

Trouver sa monture

Du choix, il y en a. Ce n’est pas une mince affaire de dégoter l’objet roulant qui nous correspond le mieux. Un simple conseil. Prenez votre temps et ne sautez pas sur n’importe quelle promotion. J’en fais les frais d’une certaine manière aujourd’hui. Les différentes marques et modèles de trottinettes 🛴 électriques ⚡️ offrent toutes des capacités différentes. Pour vous aider dans votre sélection, il faut aussi se connaître soi-même. Votre tempérament influera sur votre décision finale. Mais un fait plus terre à terre, vous limitera sur votre choix. Votre poids. Eh oui, il faut bien payer un jour ou l’autre ses excès (en dehors des cas pathologiques bien évidemment). Ces appareils sont pour la plupart conçus pour des utilisateurs de moins de 100 kilogrammes. Donc si vous êtes plutôt de la constitution d’un joueur de rugby 🏉 type pilier. Soyez attentif sur ce point. Puis d’autres paramètres entrent en ligne de compte, la puissance. En effet, si vous vivez sur un plateau avec peu de dénivelé pas de soucis. Par contre, si votre environnement se rapproche plus des montagnes russes 🎢  prenez un moteur se rapprochant des 500 watts. Ma trottinette s’avère plutôt légère 11 kilogrammes. Et les poignées sont rétractables UN plus dans les transports en commun. Enfin, vérifiez que votre future monture respecte la réglementation, dans le cadre de la Loi d’Orientation des Mobilités, qui doit entrer en vigueur en septembre 2019. 

Trottinettes E-TWOW

Trottinettes Xiaomi

Moi, les trotters et les autres

Les deux pieds sur la plateforme de votre trottinette 🛴 électrique ⚡️, vous vous sentez d’une certaine manière, libre. Le vent fouettant légèrement votre visage, les sensations sont très agréables. Par contre, un passage sur des pavés vous rappellera aussitôt à votre pauvre condition. Puis reprenant vos esprits, vous pourrez commencer à remarquer autour de vous des réactions contrastées, voire très contrastées. Les trottinettes 🛴 ⚡️  ont, au moment de la rédaction de cet article, mauvaise presse. Ceci est en partie due aux utilisateurs des flottes mobiles de trottinettes 🛴 électriques ⚡️. Et certains autres usagers n’hésitent pas à vous le faire sentir. Vous aurez droit à des automobilistes 🚗 stressés qui klaxonneront ou qui vous dépasseront en faisant ronfler leur moteur. Vous rencontrerez des Mombies, fruit de l’union de piétons 🚶‍♂️ zombies 🧟‍♀️ 🧟‍♂️ et de smartphones 📱, veillez à eux lorsqu’ils traversent la route 🛣 .  Vous échangerez quelquefois avec d’autres trotters tout en comparant vos véhicules. Dans les cas conflictuels, il convient tout de même d’être soi-même compréhensif et faire preuve de civisme. Et des sourires apparaissent naturellement.

Des règles à respecter

Le flou juridique entourant l’utilisation des EDPM ne favorise pas l’entente entre les trotters et les autres usagers de la route 🛣 et de la ville 🌃 . Pour ma part, dès le début, j’ai vite réalisé les dangers de ces engins. Silencieux, ils surprennent les passants 🚶‍♂️. La position debout peut aussi interpeller les conducteurs qui peuvent, inconsciemment, nous assimiler à des piétons. C’est pour cela, que je comprends et adhère à certaines restrictions comme l’interdiction de circulation sur les trottoirs. Une limitation de vitesse à 25 Km/h n’est pas non plus une mesure si choquante. Cependant, en dessous de cette vitesse, dans certaines configurations, nous pouvons gêner la circulation des autres usagers, y compris les cyclistes 🚴‍♀️ . Non obligatoire, lors de la rédaction de cet article, je recommande vivement l’utilisation d’un casque et de gants. En effet, selon certains chiffres près de 40% des chutes en trottinettes électriques concernent des lésions au niveau de la tête. Et pour les mains, je vous en laisse juge 👨‍⚖️ 👩‍⚖️ . Un autre point, pour annoncer un changement de file ou une bifurcation, la stabilité de la trottinette ne permet pas vraiment de l’indiquer en levant le bras. Un dispositif pour gérer des clignotants sera aussi nécessaire. Enfin, pour assurer sa sécurité, il faut voir et être vu. Donc phares, feux stops 🛑 et gilet de sécurité à utiliser partout.

Trottera ou pas

Avant de rédiger cet article, j’ai souhaité avoir assez de recul. Me voilà, à l’heure où j’écris ces mots, à plus de 500 kilomètres parcourus. Une hésitation 🤔 prend place dans mon esprit. J’ai besoin de robustesse. Et je doute un peu sur la capacité de ma trottinette 🛴  électrique ⚡️ de me porter au-delà de l’année 2019. Mais qui veut voyager loin ménage sa monture, comme le dit l’adage. Mon choix évoluera peut-être vers une autre trottinette encore plus solide ou un vélo à assistance électrique. Tout dépendra de l’offre de maintenance qui s’offrira à moi. Sur la région parisienne de bons ateliers pour les trottinettes sont disponibles. Mais en province, ils ne sont pas encore légions. Mais une chose est sure, j’ai goûté à la liberté de circuler et ça, ça n’aura pas de prix. 

Philippe Ruaudel

C'est avec plaisir que je partage avec vous ces coups de cœur en tant qu'auteur de ce blog.

À vous la parole

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.