Habitica a gamifié mon quotidien. Comme moi, venez occire vos mauvaises habitudes et développer de nouvelles qualités bien réelles.

Oyez ! Oyez braves gens ! Mes souvenirs vidéo-ludiques sont bercés par de petits personnages en 8-bits et 16-bits. De petits carrés colorés, ou non, représentant des héros vivant de grandes aventures. De Link (The legend of Zelda), à Crono (Chrono Trigger) en passant par toute une lignée de personnages, avec lesquels, j’ai joué des heures. Quand au hasard de ma navigation, sur l’appstore, je découvre Habitica, mon sang ne fait qu’un tour. Allier avatar et ambiance RPG old-school pour organiser mon quotidien, quel génie a développé cela ? Au final, ils sont plusieurs et mettent à disposition cette application gratuitement. Elle est disponible sur IOS, Androïd et sur le navigateur internet de votre choix.

Real Rôle Playing Game

Votre terrain de jeu, c’est votre journée. Tout au long de celle-ci, à intervalle régulier, je vais vérifier Habitica pour valider telle ou telle tâche. Tout tourne autour de la notion de récompense. Si la tâche a été réalisée, elle me rapportera expérience, or et mana. Oui du mana, à certains ça ne parlera pas, mais pour d’autres, je les vois déjà pointer le bout de l’oreille. A contrario, ma barre de vie est réduite de quelques points. D’où le terme de gamification. Mon avatar? un guerrier, tirant un peu sur le barbare, un petit personnage tout en bon gros pixels d’antan. Les artistes de la communauté d’Habitica s’en donnent à cœur joie pour créer quelques éléments de décors dans ce style. Un univers sonore est présent, avec quelques sons bien choisis réveillant en moi une certaine nostalgie.

Loot ! Loot ! Loot !

Dans Habitica, pas question de déplacer un personnage dans une série de petit donjons ou à travers une map 🗺 pixellisée. Pourtant, il existe des quêtes. Bien que sommaires, elles renforcent l’engagement de l’utilisateur. En solo ou en équipe, on se lance dans une aventure qui peut durer plusieurs jours. Avec cette touche sociale, j’ai invité quelques personnes à se joindre à moi pour défaire quelques monstres du quotidien. Le « monstre du Lac Lessivé », Les « lapins de poussières » et bien d’autres m’ont fait sourire, mais se sont montrés redoutables.  Chaque quête est l’occasion de recevoir expérience, or et équipements. Et oui ! Comme dans tout bon RPG (Rôle Playing Game), l’équipement fait tout. Et on se retrouve à choisir le meilleur casque, bouclier, armure ou arme. Elles ont une incidence sur vos statistiques. Constitution, Force, Perception, Intelligence. Du coup, lorsque J’ai obtenu le « casque sans nom » la journée avait pris une tournure positive. Sceptique 🤨 ? Quand vous l’aurez, vous comprendrez 😎.

Équipée

Je vous parlais d’équipe plus haut. Habitica est social et le devient encore plus drôle une fois partagé. On arrive vite à convaincre deux ou trois personnes pour former une joyeuse compagnie. Vous pouvez aussi créer des guildes. Par sa flexibilité, l’application peut même aider à l’émulation dans une équipe dans le monde professionnel. Même si je ne conseillerai pas son utilisation dans le cadre de projets complexes. Dans ce cas, je vous invite à découvrir Trello, dont je parle dans un autre billet. Habitica dispose d’une taverne, virtuelle bien sûr, ou vous pourrez échanger avec l’ensemble des utilisateurs. Par son côté communautaire, Habitica offre la possibilité d’aider à sa traduction dans différentes langues. J’ai participé humblement à la traduction française 🇫🇷  de l’application IOS.

Combattre vos dragons

Outre la possibilité de créer des tâches à accomplir ✅ , une des forces d’Habitica est la gestion des habitudes. Si vous avez une mauvaise manie ou vous souhaitez, enfin, concrétiser une bonne résolution, vous avez là un outil bien sympathique. Par exemple, si la ponctualité n’est pas votre fort, vous pouvez créer une habitude « être à l’heure » et y assigner un « plus » et un « moins ». Moi, je l’ai défini comme tel : si je suis ponctuel, je m’octroie un « plus ». Au contraire, je me pénalise d’un « moins » par tranche de 5 minutes. Un quart d’heure de retard ? C’est trois « moins » qui réduiront ma barre de santé. Et ça marche ! J’ai pu facilement en un mois de temps corriger quelques mauvaises manies. Donc rien que pour ça, Bravo aux développeurs d’Habitica.

Philippe Ruaudel

C'est avec plaisir que je partage avec vous ces coups de cœur en tant qu'auteur de ce blog.

À vous la parole

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.